MICRO-STATION D’ÉPURATION :
INSTALLATION, FONCTIONNEMENT, PRIX…

Vous êtes à la recherche d’un système d’assainissement non collectif qui s’adapte à tous les terrains ? La micro-station d’épuration va vous convenir. Le professionnel de l’assainissement ARES assainissement vous guide pour vous permettre de comprendre ce dispositif de A-Z : informations, fonctionnement, règles d’implantation, installation, prix…

Qu’est ce qu’une micro-station d’épuration ?

Une micro-station d’épuration est l’un des dispositifs d’assainissement non collectifs.
La micro-station d’épuration est compacte, elle réalise à la fois l’opération de prétraitement et de traitement de vos eaux usés ce qui lui permet d’évacuer l’eau une fois traitée, directement dans l’environnement sans avoir besoin d’être complété par traitement secondaire extérieur. Le fonctionnement de ce système repose sur un principe biologique en utilisant les bactéries contenues dans les eaux usées pour les épurer.
Nous allons en explorer les différentes facettes ci-dessous.

micro-station d'épuration eloy water
vue en coupe d'une micro station

Comment fonctionne une micro station d’épuration ?

Le fonctionnement d’une micro-station peut se faire en utilisant de l’électricité. Il se déroule généralement en trois étapes. Tout d’abord, la phase de prétraitement ou se déroule la dégradation des matières en suspension qui étaient stockées, les polluants sont homogénéisés. Puis ensuite intervient l’aspect biologique, on parle de « bioréaction », les bactéries présentent vont se multiplier et digérer la matière organique pour en diminuer la pollution, qui va se transformer en gaz (CO2). Cette action va aussi générer de l’eau et de la boue. L’eau subit alors une dernière décantation pour séparer les boues résiduelles qui pourrait être resté. Ces derniers sont stockées avec les boues du prétraitement. Les eaux usées sont alors purifiées, clarifiées puis rejetées selon la nature du sol. Elles sont rejetées soit par infiltration dans le sous-sol ; directement en cours d'eau. Pour la deuxième proposition, il faut que le SPANC est étudié la situation puis ai émis un avis favorable.

Si vous souhaitez avoir plus d’informations concernant le fonctionnement d’une micro-station d’épuration, contactez ARES assainissement.


Quels sont les différents système de micro-station d’épuration ?

Il existe deux catégories de micro-stations d’épuration qui ont pour objectifs de traiter les eaux usées domestiques. Ayant un objectif commun, elles se différencient par la fonction que prennent les bactéries dans la dégradation des polluants. La micro-station avec un système de type culture libre va utiliser un compresseur d’air qui sert au réacteur biologique et c’est ainsi que toute l’eau polluée est aérée et oxygénée. La micro-station avec un système de cultures fixées utilise un support solide ou se fixe les bactéries. Lorsque ils entrent en contact avec les eaux usées, cela va accélérer la dégradation des polluants. La différence se fait simplement dans le fait que ces bactéries, chargées du traitement viennent se fixer sur un support en fond de la cuve. L’assainissement des eaux usées grâce aux micro-stations se divise en trois phases: le traitement primaire, le réacteur biologique et la décantation et la clarification.

La micro-station avec un système de culture libre

Dans le système de traitement à culture libre, la culture bactérienne est maintenue dans un bassin aéré et est brassée sans support. Le but est d’empêcher la création de dépôt et homogénéiser le mélange. Il existe deux types de culture libre qui permettent deux fonctionnements différents :

Système de réacteur à boues activées simple :

Les micro-stations à culture libre de type boues activées sont des dispositifs de traitement soumis à la procédure d’agrément ministériel. Le processus du système à « boues activées » peut être découpé en plusieurs étapes : Après avoir été prétraitées (décantation des eaux usées domestiques et stockage des boues), les eaux usées vont être envoyées dans une seconde cuve où le réacteur biologique (bioréacteur) qui agit avec les bactéries, prend la fonction de traitement secondaire. Pendant ce traitement qui utilise un compresseur d’air, il se produit l’oxygénation, les eaux usées sont aérées, ce qui permet la disparition des polluants, une seconde décantation se met en place pour séparer les boues créées. Enfin, les eaux purifiées et traitées sont évacuées par infiltration dans le sous-sol ou des milieux hydrauliques non naturels...

Système SBR (Réacteur Biologique Séquentielle) :

La principale différence avec le processus à boues activées réside dans le fait que la réaction biologique et la clarification se font dans un même compartiment via une succession de phases de traitement répétées. Le processus du système SBR peut aussi être découpé en plusieurs étapes : Comme pour le système simple, les eaux usées sont tout d’abord décantées c’est-à-dire que les phases solides et légères sont séparées. Mais ce qui est différent c’est que pour le traitement secondaire, il n’y a pas de changement de cuve entre le réacteur biologique et la clarification, tout se passe dans la même cuve. Après l’oxygénation convertissant la matière organique en biomasse, le résultat est laissé au repos afin de faire remonter l’eau traitée à la surface et de laisser les boues résiduelles au fond de la cuve. La clarification des eaux est effective car le processus de traitement alternant entre oxygénation et clarification, est répété plusieurs fois. Enfin, les eaux purifiées biologiquement sont évacuées.

micro-station d'épuration avec système SBR

La micro station avec un système de culture fixée

On parle ici d’une micro station qui contrairement à la précédente, va utiliser des supports (disques...) qui vont retenir les bactéries, au sein du réacteur biologique. L’utilisation de support a deux objectifs : retenir les micro-organismes dans le bio-réacteur, et retenir les bulles d’air et les polluants nécessaires au développement des micro-organismes. Tout comme pour le système de culture libre, il existe différents types de culture fixée pour l’assainissement non collectif :

RBC (Rotating Biological Contactor = le Réacteur Biologique Rotatif) :

Au cours du traitement secondaire qui suit le prétraitement, les bactéries se posent sur un réacteur biologique, un lit (disque) fixé en mouvement, partiellement immergés et équipés d'un moteur électrique permettant une rotation en leur centre. Les bactéries seront alors successivement immergés dans les eaux usées pour les traiter, puis seront, alimentées en l’oxygène, permettant leur développement et la dépollution des eaux qui seront ensuite clarifiée dans un troisième cuve, et enfin, évacuées. Les deux autres procédés sont moins connus, il réalise le même prétraitement des eaux usées domestiques mais se différencient sur le type de support utilisé lors du traitement secondaire avant de clarifier et évacuer les eaux. Le réacteur biologique permettant d’épurer les eaux, va utiliser dans le système de traitement SAFF, un support (film) fixé et immergé à la structure qui le contient. Concernant le système de traitement MBBR, ce dernier utilise un lit de bactéries fixe et en mouvement continu. Ce système est autonettoyant à la différence des autres. Si vous avez besoin d’aide pour déterminer le système qu’il vous faut, contactez ARES assainissement.

micro-station oxifix par culture fixée

Les avantages et les inconvénients d’une micro station d’épuration :

Une micro-station d’épuration est un dispositif très utilisé aujourd'hui pour le traitement des eaux usées. ARES assainissement vous propose de découvrir quelques avantages et inconvénients que présente cette méthode d’assainissement non collectif.

Les avantages de la micro-station d’épuration

  • Une micro-station d’épuration, ne dégage ni mauvaises odeurs, ni nuisances sonores.
  • Le temps d’installation est relativement court, jusqu’à 2 jours maximum (par un professionnel).
  • Le système est complet, il regroupe à la fois le prétraitement et le traitement des eaux usées.
  • Le dispositif est à la fois écologique (pas d’utilisation de produit chimique) et peu encombrant (certaines micros stations sont adaptés pour les petits terrains)
  • Le fonctionnement est très simple grâce à un processus d’autorégulation.
  • La micro-station d’épuration à une durée de vie illimitée

Les inconvénients de la micro-station d’épuration

  • Une micro-station d’épuration demande un entretien important. Il est important de la vidanger régulièrement.
  • Certaines micro-stations requièrent de l’électricité pour fonctionner. Il faudra donc aussi vérifier régulièrement les mécanismes pour éviter les risques de pannes.

Un contrôle tous les ans, voir tous les 6 mois doit être fait pour l’entretien de votre micro-station d’épuration. Pour vous assurer la pérennité de votre installation l’entretien, faites appel à votre technicien spécialiste ARES assainissement.

Combien coute l’installation d’une micro station d’épuration ?

Pour estimer le coût relatif à l’installation d’une micro-station d’épuration, il faut prendre en compte l’ensemble du processus : notamment l’achat du dispositif à installer (le type de micro-station d’épuration, le matériel utilisé : béton, plastique..., sa taille), les travaux d’installation sans oublier son entretien avec les contrôles et les vidanges qui doivent être réalisée. Chaque critère a une influence sur l’autre ce qui rend chaque installation unique. Par conséquent les coûts seront différents.

Contactez ARES assainissement pour avoir une estimation plus précise sur le coût d’installation d’une micro-station selon vos besoins.

Installation d’une micro station d’épuration

Une micro station d’épuration à l’avantage d’être facile à installer, et cela en peu de temps. Cependant pour ne pas se tromper, en débutant le projet il faut se poser la question du dimensionnement, prendre en compte les règles, les contraintes...


Le dimensionnement de votre micro station

Lorsque l’on réfléchit à l’implantation d’une micro station d’épuration sur un terrain, il est important de déterminer sa taille en fonction de vos besoins mais pas que.

Le dimensionnement de votre micro-station est surtout calculé en fonction de la situation de votre habitation. Dans le cas de l’assainissement avec une micro station, le volume est calculé par rapport au nombre d’habitant potentiel de la maison, c’est-à-dire le nombre de pièces. C’est ce que l’on appelle « l’équivalent habitant » (EH), 1 pièce = 1 habitant.

Par exemple, une maison comportant 8 pièces correspond à 8 habitants potentiels. Cette capacité EH utilisée pour le dimensionnement de la micro station dépend donc de la capacité maximum d’accueil de votre logement.

Pour obtenir une estimation précise du dimensionnement de votre micro station, contactez ARES assainissement.


La règlementation de pose

Les règles qui concernent l’implantation sont en majorité, les mêmes que celles qui concernent tous les assainissements non collectif.

Avant d’installer votre micro station d’épuration, vous devez prendre connaissances de textes règlementaires dont celui de l’arrêté du 7 mars 2012 qui modifie l'arrêté du 7 septembre 2009, fixant les prescriptions techniques applicables aux installations d’assainissement individuel (non collectif) recevant une charge brute de pollution organique inférieure ou égale à 1,2 kg/j de DBO5 (Demande biologique en oxygène).

Il vous faut aussi prendre connaissance du DTU 64 .1 de l’AFNOR et des arrêtés locaux, notamment concernant le type de rejet que vous pouvez mettre en place. Ainsi que les document tels que les règlements des SPANC, les SDAGE (Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux), les SAGE (Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux) et les arrêtés de périmètres de protection AEP (Alimentation en Eau Potable)...

Pour connaître toute la réglementation qui vous intéressé, consultez ARES assainissement.

Installer soi-même une micro station d’épuration :

Vous souhaitez installer votre micro-station d’épuration ? C’est possible mais vous allez devoir faire preuve d’une réelle polyvalence. Il vous faudra prendre connaissance comme tout usager des différentes règlementations, mais ce n’est pas tout. Vous devez aussi avoir des connaissances d’électricien pour le choix et le branchement de câbles électrique ; des connaissances de plombier pour réaliser les calculs, et l’installation des canalisations et des connaissances en terrassement dont il vous faudra posséder ou louer les outils adéquats.

Pour installer une micro-station d’épuration, il est fortement conseillé de faire appel à un professionnel.

Une micro station d’épuration mal installée, risquerait de causer un problème plus ou moins grave à un moment ou à un autre. Ne prenez pas ce risque qui vous coûterait très cher en réparation : refonte totale de votre micro-station d’épuration. ARES Assainissement s’occupe de vous installer votre micro station d’épuration.

En travaillant par vous-mêmes, vous ne pourrez pas non plus, espérer toucher des aides de l’ANAH (Agence Nationale de l'Habitat) et d’autre avantages.

Installateur, poseur de micro station d’épuration en gironde

Vous souhaitez profiter d’une micro station d’épuration en bon état, fonctionnelle et qui dure de manière efficace dans les années qui suivent ? En plus de vous conseiller sur votre choix, nos experts girondins d’ARES assainissement vous proposent de venir installer votre micro station d’épuration directement à votre domicile.

N’oubliez pas que le SPANC (Service Public d’Assainissement Non Collectif) qui relève de la compétence de Bordeaux Métropole, réalise à plusieurs reprises des contrôles de ces installations. Ne prenez pas de risques et ne vous mettez pas en danger, contactez nous.

Nous réaliserons toute l’installation requise, de l’étude de votre terrain à la pose de la micro station d’épuration en passant par le creusage. En plus d’en assurer l’implantation, nous nous engageons à l’entretenir lorsqu’il le faut. La pose de votre micro station d’épuration se fait dans un délai relativement court.

Vous possédez un petit terrain près de Salles et vous recherchez une alternative de traitement moins imposante qu’une fosse septique ? C’est ce système de micro station qu’il vous faut : moins encombrant, écologique et facile à entretenir et installer.

Cela tombe bien, installée à proximité de la région Bordelaise, nous intervenons dans toutes les communes du sud du territoire girondin, de Langoiran à Biganos, en passant par Saucats ou Saint-Morillon, et bien plus encore. Nous intervenons dans une large zone qui se trouve à proximité de la grande ville Bordeaux ou la demande des habitants souhaitant acquérir leur propre moyen d’assainissement. Ceci est dû au fait que beaucoup des habitations ne peuvent se rattacher à un égout à proximité.

Notre entreprise bordelaise ARES assainissement dessert un maximum de communes à proximité du sud du département afin de vous faciliter l’accès à un dispositif de traitement de vos eaux usées.

N’hésitez pas à demander à notre organisation girondine d’assainissement, l’établissement d’un devis selon vos besoins et votre terrain. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Vous cherchez une installation de type micro-station d’épuration, qui ne consomme pas d’électricité ? ARES Assainissement vous propose la micro-station d’épuration à filtre compact. Un système de filtration épuratoire 100% écologique grâce à un système qui se déroule dans deux cuves reliées : une fosse toute eau et un système de média filtrant naturel. Consulte notre page dédié à la micro-station d’épuration biologique à filtre compact